Les différents types de serrures : « c’est quoi votre type ? »

En cas d'urgence 7/7 - 24/24 06 16 72 65 85 Standard - Tous renseignements 04 69 96 00 98
Nous contacter
Les différents types de serrures

Il existe toutes sortes de serrures. Pour les non initiés c’est à en perdre son latin. En effet, on peut définir les différents types de serrures en fonction de leur mode de verrouillage, leur type d’ancrage, à la façon dont elles se posent, etc. Bref, ça peut vite devenir incompréhensible ! Mais pas de panique… Nous sommes là pour répondre à votre interrogation : quels sont les différents types de serrures ?

Une serrure permet de verrouiller un accès à une zone (ou à l’utilisation d’un bien). Par conséquent on associe généralement une serrure à une notion de protection ou de sécurité. En fonction de notre besoin en sécurité, une serrure sera plus ou moins adaptée qu’une autre, sans oublier le côté pratique.

Aussi, avant de choisir une serrure pour son domicile ou son entreprise, c’est quand même mieux de savoir quels types de serrures sont sur le marché. Allez ! C’est parti pour un tour d’horizon des différents types de serrures ! Si vous n’êtes pas à l’aise avec certains termes de serrurerie, découvrez également de quoi se compose une serrure.

Choisir une serrure pour son mode de verrouillage / déverrouillage

Serrure à clé

La serrure à clé est le type de serrure que l’on retrouve le plus fréquemment. Elle est très polyvalente, on en retrouve de toutes les sortes et pour une multitude de fonctions.

Son utilisation est très simple. Il suffit d’entrer la clé dans la serrure et de la tourner pour verrouiller ou déverrouiller le système.

Serrure connectée

Une serrure connectée est tout simplement une serrure que l’on peut piloter à distance depuis une application mobile, sans clé. Certaines applications permettent d’ajouter des utilisateurs permanents ou temporaires.

Ce type de serrure est plutôt prisée par les particuliers et s’intègre parfaitement aux avancées en matière de maisons contrôlées par domotique.

Serrure à code

Comme son nom l’indique, une serrure à code nécessite un code pour s’ouvrir. Elle peut être mécanique comme par exemple pour un cadenas à code ou une serrure de coffre-fort mécanique (roulette). Mais pour une porte d’accès, elle sera principalement électronique avec clavier à 10 chiffres (ce qui peut aussi être le cas sur coffre-fort ou autre). Pas de risque de perte de la clé, mais attention à ne pas oublier le code !

La serrure à code sur porte est plutôt utilisée dans les établissements professionnels. Mais on peut la retrouver à l’entrée des immeubles résidentiels plus connue sous le nom de digicode.

Serrure à carte ou serrure à badge

Ce type de serrure s’ouvre sur présentation d’une carte ou d’un badge via des capteurs magnétiques ou électroniques. En fonction des « droits » de la carte ou du badge, l’accès est autorisé ou non. Pas de code à mémoriser et/ou qui change régulièrement.

C’est donc un système pratique pour gérer le contrôle des accès notamment pour une entreprise, un hôpital, un hôtel, etc. Mais on peut tout à fait imaginer une utilisation chez le particulier. Par exemple, pour rentrer dans son immeuble sans avoir à trifouiller ses clés.

Serrure biométrique

L’utilisation d’une serrure biométrique est assez similaire à celle d’une serrure à carte. Sauf qu’ici, la carte est remplacée généralement par l’empreinte digitale, l’empreinte rétinienne ou encore la reconnaissance faciale. Donc pas de risque d’oubli, de perte ou de vol contrairement à un système à carte.

De par son coût et sa complexité technique, le système de serrure biométrique ne se retrouve que très peu chez le particulier pour le moment.

Serrure anti-panique

La serrure anti-panique s’installe dans des bâtiments recevant du public (visiteurs) pour permettre l’évacuation d’urgence. Selon la nature de l’établissement, son installation est obligatoire.

La serrure anti-panique est dotée d’une barre horizontale qui s’actionne dans le sens de l’évacuation. Cette barre permet d’ouvrir la porte même si celle-ci est verrouillée côté extérieur. Ce type de serrure est soumis à des normes précises.

Quelques précisions concernant les serrures à clé

Nous l’avons évoqué plus tôt, il existe une multitude systèmes de serrures à clé. Voici les principaux.

Serrures à mécanisme

La clé actionne une mécanisme pour verrouiller ou déverrouiller la serrure.

Serrure à gorges : ce type de serrure dispose de plusieurs battants métalliques qui se soulèvent au passage du panneton de la clé à gorge. Les gorges bloquent la clé si le panneton ne correspond pas.

Serrure à garniture : c’est l’ancêtre de nos serrures, un système semblable à la serrure à gorges mais plus archaïque. Le panneton de la clé suit un « relief » pour déverrouiller la serrure. Ce genre de serrure est encore commercialisé de nos jours mais n’offre qu’un niveau de sécurité très faible. Alors on l’utilisera plutôt pour fermer un cabanon ou un abri de jardin par exemple.

Serrures à cylindre

La clé actionne un cylindre (également appelé canon ou barillet) pour verrouiller la serrure ou la déverrouiller.

Serrure à goupilles : c’est le système le plus classique. On entre une clé plate crantée dans le cylindre. Dans la mesure où le « motif » du panneton est le bon, la clé tourne en libérant ainsi les pistons (poussés vers le bas par des ressorts). La serrure se déverrouille.

Serrure tubulaire : elle fonctionne comme une serrure à goupilles, sauf que les pistons se positionnent en cercle autour du barillet au lieu de s’aligner sur sa partie haute. C’est pourquoi le panneton de la clé est lui-même circulaire. Mais son niveau de sécurité n’est pas suffisant pour une porte d’entrée. On retrouve ce type de serrure plutôt sur les antivols de vélos ou de scooters.

Serrure à pompe : la serrure à pompe est assez semblable à la serrure tubulaire. À ceci près que les pistons font place à des ailettes et peuvent se trouver n’importe où autour du cylindre. Elle offre un niveau de sécurité supérieur à la serrure tubulaire mais reste assez facile à crocheter avec les bons outils.

Différents types de serrures pour différents besoins

Choisir une serrure pour son type d’ancrage

Verrouiller une serrure, ce n’est ni plus ni moins que d’actionner un ancrage. C’est à dire une pièce (ou plusieurs) que l’on glisse dans une gâche pour bloquer l’ouverture de la porte. En fonction des différents types de serrures, il existe également divers types d’ancrage.

Serrure à pêne dormant

Le pêne dormant est une pièce mobile que l’on retrouve de façon classique sur la plupart des serrures pour porte d’entrée. L’action de la clé permet au pêne dormant de se glisser dans une gâche pour verrouiller l’accès.

Le pêne se présente généralement comme une pièce métallique de forme rectangulaire ou ronde. Il peut être unique ou multiple. Son utilisation est des plus polyvalentes.

Serrure à crochet

Sur une serrure à crochet, le pêne traditionnel est remplacé par un crochet (comme son nom l’indique). Ce type de serrure est utile pour verrouiller un battant coulissant en opposition à la serrure à pêne dormant qui verrouille un battant pivotant vers l’intérieur ou l’extérieur (porte classique).

C’est pourquoi les serrures à crochet équipent généralement les portails qui coulissent.

Serrure à crémone

Le serrure à crémone dispose de 2 tringles entraînées par des pignons. Ces tringles vont fournir des points d’ancrage supplémentaires en se logeant dans des gâches.

La serrure à crémone est plutôt utile pour des portes à deux battants. C’est pourquoi on la retrouve souvent sur des fenêtres et portes-fenêtres. Mais ce système de tringlerie est également pratique pour les portes à serrure multipoints.

Serrure avec gâche électrique

Également appelée serrure électrique, c’est un système sans clé (ou avec possibilité d’utiliser une clé, exemple : entrée d’un immeuble résidentiel). La tension électrique retient le pêne dans la gâche. La gâche libère le pêne à la rupture de la tension électrique. Celle-ci intervient suite à l’action de l’utilisateur qui entre un code, passe un badge, présente son doigt (empreinte), etc.

La serrure avec gâche électrique peut s’activer à distance via une commande déportée (un interphone par exemple) pour laisser pénétrer des visiteurs. C’est pourquoi on la retrouve souvent à l’entrée des immeubles ou sur des portillons résidentiels extérieurs. Mais elle peut équiper n’importe quelle porte à usage privé, professionnel ou public.

Autre point d’importance, une gâche électrique ajoute un niveau de sécurité supplémentaire à une serrure.

Serrure batteuse

La serrure batteuse équipe principalement des boîtes aux lettres ou des compteurs. Le système est très simple. La rotation d’un quart de tour ou d’un demi-tour de la clé dans la serrure batteuse actionne un pêne basculant (un peu comme une targette à fléau). Ce type de serrure n’est pas destiné à offrir un grand niveau de sécurité.

Serrure bec de cane

En réalité, la serrure bec de cane n’est pas une serrure à proprement parler. Il s’agit d’un système à bouton et poignée. Le bouton permet de verrouiller la porte de l’intérieur uniquement. Généralement, une sécurité est prévue côté extérieur pour déverrouiller le système avec un tournevis plat en cas de problème.

Ce système de fermeture est idéal pour une porte de WC ou de salle de bain. Mais évidemment pas pour équiper une porte d’entrée.

Concernant le nombre de points d’ancrage

Selon les différents types de serrures, il n’y a qu’un seul ou plusieurs points d’ancrage.

Serrure monopoint : un seul point de verrouillage sécurise la fermeture de la porte, traditionnellement il s’agit du pêne dormant. Il est possible d’ajouter un verrou ou deux pour simuler une serrure multipoints.

Serrure multipoints : plusieurs points de verrouillage sécurisent la fermeture de la porte. Généralement il s’agit d’un serrure 3 points ou d’une serrure 5 points pour plus de sécurité. Mais en fonction des besoins ou de la hauteur de la porte, il est possible de monter à 7 points voire même jusqu’à 12 points.

Concernant l’actionnement du demi-tour

En plus d’un pêne dormant, les différents types de serrure sont équipés d’un demi-tour (aussi appelé pêne demi-tour). Celui-ci permet de maintenir la porte close tant que l’on actionne pas la poignée par exemple.

Serrure à fouillot : le coffre de la serrure est percé d’un trou carré, le fouillot. On place un axe à l’intérieur du fouillot pour relier la poignée intérieure de la porte à la poignée extérieure. L’abaissement de la poignée permet d’actionner le demi-tour.

Serrure à tirage : À la place de la poignée, c’est une tirette située sur le flanc du coffre de la serrure qui permet d’actionner le demi-tour. On retrouve ce système sur certaines serrures en applique (défini plus bas).

Serrure à rouleau : Ici le demi-tour traditionnel est remplacé par un rouleau permettant l’ouverture de la porte par une simple poignée de tirage (fixe). Ceci convient donc uniquement aux portes de séparation sans condamnation.

Choisir une serrure pour son type de pose

Différents types de serrures impliquent différents systèmes de pose. Voyons cela de plus près.

Serrure en applique

La serrure en applique est une serrure dont le coffre est apparent. Elle se fixe directement sur une porte ou un portail. Ce n’est certainement pas le type de serrure le plus esthétique, mais elle a le mérite d’être tout à fait fiable. La serrure en applique peut être monopoint ou multipoints. Dans le cas d’une serrure en applique multipoints, la tringlerie est apparente elle aussi.

Serrure carénée

En réalité, une serrure carénée n’est autre qu’une serrure en applique. À la différence que celle-ci est entièrement dissimulée sous un capot de la hauteur de la porte. C’est une serrure multipoints. C’est pour cela que le capot court sur toute la porte, afin d’en cacher la tringlerie. Ce système est fiable et esthétique.

Serrure à larder

Également appelée serrure à encastrer ou serrure à mortaiser, la serrure à larder s’encastre à l’intérieur de la porte. Le coffre de cette serrure est donc totalement invisible. Ceci en fait une serrure esthétique. La serrure à larder existe en monopoint comme en multipoints.

Quid du niveau de sécurité d’une serrure ?

Nous l’avons vu, certaines serrures sont plus fiables que d’autres de par nature. Mais il existe également des serrures de sécurité. Et en la matière, il existe une norme : la certification A2P.

La certification A2P est un gage de confiance. C’est une garantie obtenue auprès du CNPP (Centre National de Prévention et de Protection).

A2P, c’est l’assurance d’une durée de résistance face à la tentative d’effraction d’un cambrioleur. Selon le nombre d’étoiles :

  • A2P 1 étoile ou A2P* = 5 minutes en moyenne
  • A2P 2 étoiles ou A2P** = 10 minutes en moyenne
  • A2P 3 étoiles ou A2P*** = 15 minutes en moyenne

Quelques minutes ça ne paraît peut-être rien, mais c’est ce qui peut faire la différence entre un cambrioleur qui réussit à ouvrir la porte et un cambrioleur qui s’enfuit avant d’y parvenir.

Pose de serrures à Annecy, en Savoie et en Haute-Savoie

Maintenant vous devriez en savoir un peu plus sur les différents types de serrures. Ce qui peut être bien pratique au moment de faire son choix.

Si votre domicile ou votre établissement se situe dans les département 73 ou 74, n’hésitez pas à faire appel à nous pour le conseil, l’achat ou encore la main-d’œuvre. Notre équipe de serruriers professionnels assurent la pose de serrures à Annecy et dans toute la Savoie et la Haute-Savoie.

Alors, en matière de serrure, c’est quoi votre type ? 😉

L'auteur

Serrurerie Millera
Serrurerie Millera
Notre équipe de serruriers professionnels est située à Annecy (Seynod). Nous intervenons dans les départements de la Savoie et de la Haute-Savoie chez le particulier comme chez le professionnel. Contactez-nous pour toute urgence et dépannage en serrurerie, installation d'une porte blindée, rénovation de porte, gestion et sécurisation des accès, etc.
Nous contacter